De trop nombreux automobilistes, Saint-Rémois comme visiteurs, bravent l’interdiction d’accès au lac du Peiroou pour les véhicules à moteur, prise par arrêté municipal au début du mois de juin. Pour y remédier, la ville de Saint-Rémy-de-Provence a renforcé la signalisation routière ; en parallèle, la police municipale et la gendarmerie nationale poursuivent les rondes et verbalisent les contrevenants.

Le lac du Peiroou est un site très sensible, au cœur d’un massif forestier protégé pour la riche biodiversité (faune et flore) qu’il comporte. Une trop forte affluence du public met en péril le site et les visiteurs, en faisant augmenter par exemple le risque incendie dans cette zone géographique qui est également un cul-de-sac.

L’arrêté municipal n°2020-79 interdisant la circulation des véhicules à moteur sur la route du lac jusqu’au 30 septembre (sauf ayants-droit) avait pour but de remédier au stationnement anarchique constaté au lac après le déconfinement, susceptible de ralentir ou d’empêcher l’arrivée des secours. Cette interdiction ne fait pas obstacle à la circulation des piétons, des cyclistes (vélos électriques inclus) ou des cavaliers.
Par habitude ou par négligence, de nombreuses personnes ont néanmoins bravé cette interdiction et s’engagent sur le chemin. D’autres automobilistes stationnent sur le bas-côté, ce qui est également interdit, ou font demi-tour en empiétant sur les propriétés des riverains, parfois avec des dégâts.
Cette situation n’est pas tolérable, pour la sécurité du site et de ses visiteurs, ainsi que pour le respect des propriétés privées.

La police municipale effectue des rondes régulières pour sanctionner les contrevenants ; elle a déjà dressé près de 300 procès-verbaux pour non-respect de l’arrêté municipal. La gendarmerie nationale fait de même depuis la prise de l’arrêté.

La ville de Saint-Rémy-de-Provence renforce par ailleurs la signalisation routière pour donner davantage de visibilité à l’interdiction d’accéder au lac et de stationner sur le chemin. Les automobilistes sont également invités à se garer au parking du cimetière des juifs.

Pour la sécurité de tous et la préservation de ce site unique qu’est le lac de Peiroou, il est indispensable que tout le monde, Saint-Rémois comme visiteurs, respecte les principes élémentaires du Code de la route en général et l’arrêté municipal en particulier.