*****************

EN RAISON DES MESURES LIÉES À L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS,
VEUILLEZ CONTACTER LES ORGANISATEURS POUR SAVOIR SI LEURS ÉVÈNEMENTS
SONT MAINTENUS.

*****************

Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Cet article a été modifié pour la dernière fois le 14 mai 2021 à 12:03

Performance sur le thème de l’eau par la compagnie Ilotopie.

Horaire à définir.

Comme une postcure, Glanum rouvre au printemps avec une fête de l’eau, de celle qui réveille, qui guérit, qui lave, qui régénère.
Les personnages de la compagnie Ilotopie raniment la cité en ambassadeurs aquatiques : cette eau, c’est sa rareté en Méditerranée qui la rend vertueuse.

Rencontres in situ

  • à la source, une guérisseuse ou peut-être une nymphe, fait de son mieux pour apaiser les maux des visiteurs.
  • face à cette rareté de l’eau, nous valoriserons la goutte, résumé d’eau fragile, tendue sur elle-même, combien hydrodynamique et explosant à l’impact. Très démonstratif, un responsable des gouttes va de trépied en trépied comme on gère le temps. Les outres temps suspendues comme des clepsydres, ces voleurs d’eau.
  • au long d’une allée, une série de quatre bassins fait d’un cuir tendu, sont les réceptacles porte- bonheur et les pièces d’argent fleurissant sur leurs fonds étonnent encore les enfants. Sorte de préfiguration des banques éthiques, quand l’argent garantit un futur chanceux par l’épargne aquatique. Un personnage aide les visiteurs à participer à ce crowdfonding en argent liquide, passant de bassin en bassin.
  • sur les voies du site, un engin semi collectif et auto propulsé offre une visite commentée avec rencontre des principaux personnages et leur implantation. C’est le Glanum-express, pour mieux ressentir une histoire en circuit court.
  • trace d’une transhumance récente, un mouton reste là, vaguement gardé par un berger joueur de flûtiau. Berger ou dieu gaulois ? La musique flotte sur la vallée enfouie.

Voici juste un théâtre d’images vivantes à donner de l’âme aux pierres…

Aller en haut