Cet article a été modifié pour la dernière fois le 10 juin 2021 à 10:52

Le moment que tout le monde attendait arrive enfin : à compter du 19 mai, un premier assouplissement des restrictions sanitaires permettra de retrouver le début d’une vie plus normale. Le marché du mercredi va redémarrer dans sa configuration traditionnelle, les commerces vont rouvrir avec une jauge réduite (8 m2 / personne), les bars et restaurants pourront servir en terrasse jusqu’à 21h, et les équipements culturels (musées, cinéma…) rouvriront également avec des jauges réduites.

Actuellement occupé par le centre de vaccination municipal, l’Alpilium ne pourra en revanche pas encore accueillir de nouveaux spectacles dans l’immédiat.

Une exposition sur Nostradamus au musée des Alpilles

Le musée municipal des Alpilles, rouvrira aux horaires habituels, du mardi au dimanche de 10h à 18h, et sera accessible gratuitement le premier dimanche du mois, comme c’est déjà le cas tout au long de l’année.

Les Saint-Rémois et les visiteurs pourront découvrir l’exposition « Nostradamus visions artistiques », initialement prévue à l’automne dernier. Cette exposition présente des estampes anciennes de Michel de Nostredame, né à Saint-Rémy-de-Provence, le 15 décembre 1503. Personnage au champ de connaissance très large (apothicaire, médecin, passionné des astres, poète…), il grandit et vécut dans le sud de la France, voyagea beaucoup et côtoya les plus grands de son époque. Il rencontra le succès autant en soignant la peste à Lyon, qu’avec ses prophéties, écrites sous forme de quatrains énigmatiques. Il mourut à Salon-de-Provence en 1566.

Dans le cadre de la biennale SUDestampe, le musée des Alpilles présente également les interprétations du monde de Nostradamus réalisées par 7 artistes graveurs du sud de la France (Mélanie Bide, Annick Denoyel, Sylvie Donaire, Danièle Meunier-Letan, Jean-Charles Legros, Marie-Do Pain, Anne Rothschild).

À partir du 19 juin, le musée accueillera par ailleurs une nouvelle exposition intitulée « Ferblantiers, art et savoir-faire ».

En savoir plus

Une semaine de gratuité au musée Estrine

Le musée Estrine rouvre également à partir du 19 mai, tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi. Les entrées seront gratuites jusqu’au 23 mai inclus.

Découvrez une exposition sur l’artiste contemporain Jean-Pierre Blanche, né en 1927, qui vécut au Maghreb, au Liban, avant d’enseigner à l’école d’art et d’architecture de Luminy jusqu’en 1990. Sa peinture cherche à retranscrire le monde qui l’entoure par le paysage. Ces compositions aux dimensions variées, de l’aquarelle au grand fusain en passant par le pastel donnent la part belle à la transparence des matières. Cette légèreté de texture n’empêche pas la schématisation des formes et le jeu de celles-ci dans l’espace, à cheval entre deux plans, entre deux sujets : le monde et la peinture.

En savoir plus

G-Graines

D’ici la fin du mois, le public pourra découvrir les arbres du centre-ville habillés de magnifiques tricots multicolores, composant un balisage visuel à travers les rues : il s’agit de « tricotags », des installations artistiques joyeuses qui trouvent leur origine aux États-Unis. À Saint-Rémy, ces tricotags, réalisés par le Club de l’amitié matérialisent le parcours « L’arbre dans la ville », dans le cadre de la biennale G-Graines qui va se décliner tout l’été et au-delà.

Le « fil rouge » de cette biennale est l’exposition de Gérard Depralon, composée de 9 superbes planches graphiques évoquant ses expériences et ses rencontres avec les Saint-Rémois dans divers lieux arborés de la ville. Une autre approche graphique de l’arbre sera visible sur le côté de l’école de la République, avec une fresque géante créée par les enfants des écoles saint-rémoises.

L’autre grand moment sera le conte théâtralisé Entends-tu les arbres murmurer ?, écrit par la Saint-Rémoise Anne Cortey, qui a fait l’objet d’une adaptation par la compagnie Du Jour au lendemain, sous la direction d’Agnès Regolo. Il sera joué aux arènes Barnier le 4 juin ; ce sera l’occasion d’inaugurer ce nouveau rendez-vous qui sera amené à revenir tous les deux ans, se déclinant autour de nouvelles thématiques et de nouveaux projets artistiques et culturels.

Voir la programmation

Le Ciné-Palace

Très impatiente, l’équipe du Ciné-Palace est sur les starting-blocks pour accueillir 
à nouveau le public avec des sorties nationales très attendues. Une reprise déterminée mais en douceur, puisque la jauge sera dans un premier temps limitée à 66 places par séance pendant 3 semaines et le couvre-feu toujours en vigueur, à partir de 21h. De quoi préparer l’assouplissement suivant à partir du 9 juin (couvre-feu à 23h).

plus d’infos et préventes

Site archéologique de Glanum

Le Centre des monuments nationaux rouvrira la cité antique de Glanum 
le mercredi 19 mai. À compter du 18 juin, le public pourra découvrir l’exposition “Glanum, 100 ans” sur le centenaire de la reprise des fouilles archéologiques, avec une exposition de photos de 1921 à nos jours.

Le site accueillera le Festival lyrique de Glanum organisé avec l’association Musicades et Olivades du 23 au 25 juillet, puis en partenariat avec la ville de Saint-Rémy-de-Provence, la 5e édition du Forum de la bande dessinée, dédié à la BD antique.

L’hôtel de Sade, dans le centre ancien, sera ouvert à partir à partir du 18 juin, avec les Journées de l’archéologie, jusqu’au dimanche des Journées du patrimoine en septembre. Il accueillera une exposition sur le mausolée des Jules, un des deux “Antiques” de Glanum, avec des restitutions originales de l’artiste Jean-Claude Golvin.

En savoir plus

Intrigue dans la ville

L’Office de tourisme intercommunal Alpilles en Provence, vous propose un jeu d’énigmes pour découvrir le patrimoine saint-rémois de manière ludique et pédagogique. En famille ou entre amis, ce circuit de 2 heures de balade enquête est ouvert à tous.

Rendez-vous à l’Office de tourisme, place Jean Jaurès, pour récupérer le kit enquête au tarif de 12 euros.

plus d’infos

Respectez le protocole sanitaire !

Les différents équipements rouvrent peu à peu et le public est de plus en plus vacciné. Pour autant, le virus est toujours présent et continue à circuler. Il est indispensable que chacun continue de respecter les gestes barrières, pour soi et pour les autres : port du masque et distanciation sociale, même vacciné !

Profitez des sites culturels à moindre frais avec la carte Ambassadeur du patrimoine et le Saint-Rémy Pass !

carte-ambassadeur-patrimoineDepuis 2015, la carte Ambassadeur du patrimoine donne aux habitants de Saint-Rémy-de-Provence, l’accès gratuit aux grands sites culturels de leur commune : Glanum, hôtel de Sade, musée Estrine, musée des Alpilles et cloître Saint-Paul.
Les détenteurs de cette carte font par ailleurs partie du Club des ambassadeurs du patrimoine, qui leur permet de recevoir des informations des partenaires et d’être invités aux événements organisés par ces derniers.
La carte Ambassadeur du patrimoine se retire au musée des Alpilles (se munir de sa pièce d’identité et d’un justificatif de domicile).

Elle est complétée par le Saint-Rémy Pass, destiné à tous les visiteurs, qui permettra, à partir du 9 juin, de découvrir les grands sites culturels de la commune à tarif réduit, après une première entrée au tarif plein.

Renseignements : musée des Alpilles (04 90 92 68 24)

Pensez à consulter régulièrement l’agenda des évènements et des expositions pour ne rien manquer de ce qui se passe à Saint-Rémy !