Après 2 mois cloîtré à son domicile, le déconfinement, même encadré, sera pour beaucoup une libération, voire une renaissance. Et si ce moment inédit était l’occasion de prendre des résolutions pour des modes de vie et de déplacement plus sains ? Ça tombe bien : c’est exactement là que se situe le vélo. Et c’est plein d’avantages profitables à tous !

Essayons de tirer quelques points positifs de la période très particulière que nous sommes en train de vivre, au-delà des inconvénients souvent très difficiles, et des drames parfois terribles qu’elle a provoqués.
Dans le monde entier, le confinement a permis de diminuer de façon considérable la pollution due aux industries et aux transports. Des villes ont redécouvert le ciel bleu et certaines de l’eau claire dans leurs rivières. La baisse d’activité a aussi beaucoup réduit la pollution sonore liée à la circulation automobile, ramenant ainsi à certains endroits le chant oublié des oiseaux. Une véritable bouffée d’oxygène.
Pour le portefeuille du ménage, la baisse des déplacements a fortement allégé le budget essence ; au niveau mondial, on assiste même à une chute historique des cours du pétrole.
À Saint-Rémy aussi, nous nous sommes habitués à voir nettement moins de voitures dans les rues et sur les routes. Nous avons retrouvé des habitudes d’approvisionnement de proximité, auprès des commerçants et producteurs locaux. Nous nous sommes recentrés sur nos proches, nos voisins. Nous avons en quelque sorte expérimenté une forme de « sobriété heureuse ».

Si « la vie d’avant » nous manque, à juste titre, a-t-on pour autant vraiment envie de perdre ces avancées ?

En décidant de privilégier le vélo comme moyen de déplacement pour vos activités quotidiennes de proximité (évidemment lorsque cela est possible), vous pouvez prolonger les effets bénéfiques du confinement bien après celui-ci. À titre individuel, c’est bon pour la santé et le portefeuille. Sur le plan collectif, rouler à vélo a un impact immédiat sur les conditions de circulation, contribuant ainsi directement à apaiser la ville et à améliorer la qualité de l’air. Tout le monde en profite !

Et si je commençais maintenant ?

Usage du vélo en période de confinement :
En pratique sportive, pour une durée d’une heure, seul et dans un rayon d’1 km autour du domicile. En tant que mode de déplacement, pour les trajets domicile-travail, les achats de produits de première nécessité, ou tout autre déplacement pour motif de santé ou familial (pas de limitation de 1 km dans ces cas-là).

Rien ne vous empêche donc de passer au vélo sans même attendre le déconfinement !

(Attention, ces déplacements n’autorisent pas pour autant les sorties en groupe.)