|||Animaux (chiens, chats errants…)
Animaux (chiens, chats errants…)2018-07-03T09:50:35+00:00
chat

Animaux (chiens, chats errants…)

Interdiction de nourrissage des chats et autres animaux errants

Une population de chats errants fixée au même endroit, en raison du nourrissage, engendre des nuisances sonores et olfactives (marquage, bagarre lors des chaleurs…) pour les riverains.

Le nourrissage est en outre préjudiciable pour ces animaux non soignés, car ils encourent un risque accru d’épidémie par transmission de maladies et de parasites. La surpopulation féline est également à l’origine d’une dégénérescence génétique due à une forte consanguinité. Enfin, ces problèmes d’insalubrité présentent un risque pour les hommes.

La ville rappelle donc l’interdiction formelle de nourrir les animaux errants (chiens, chats, pigeons…) :

  • l’arrêté municipal n° POL 2014-292 interdit « de déposer des graines, croquettes et autres nourritures en tous lieux publics » afin de nourrir les animaux errants.
  • l’article 26 du règlement sanitaire départemental des Bouches-du-Rhône indique : « Il est interdit d’attirer systématiquement ou de façon habituelle des animaux, notamment les pigeons et les chats, quand cette pratique est une cause d’insalubrité ou de gêne pour le voisinage. Toutes les mesures doivent être prises si la pullulation de ces animaux est susceptible de causer un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible. »
  • l’article R. 610-5 du Code pénal stipule par ailleurs que toute personne qui nourrit des chats errants sera reconnue gardien de ces animaux, et devra prendre à sa charge les frais de vétérinaire et de stérilisation. En infraction, elle est passible d’une contravention de première classe.

Stérilisation des chats errants

Dans le but de contrôler la population féline, la Communauté de communes Vallée des Baux – Alpilles (CCVBA) engage ponctuellement des campagnes de stérilisation des chats errants, effectuées par la SPCAL, dans les quartiers qui le nécessitent.

Pendant toute la durée de la campagne, les chats errants sont capturés, stérilisés puis relâchés dans leur quartier.
Les chats tatoués et identifiables ne sont pas concernés et sont relâchés immédiatement. Les propriétaires de chats sont donc priés de prendre les précautions adéquates pour éviter toute capture injustifiée, ou de doter leur chat de signes distinctifs (collier, médaille avec numéro de téléphone…)

Informations : service environnement (04 90 92 70 14)

Animaux non domestiques

Divaguant ou non captif Captif, blessé ou non
Gibier Société communale de chasse ou
• Services de police si l’animal est dangereux
Société communale de chasse ou
CCVBA pour obtenir les coordonnées d’établissements d’accueil spécialisés
Semi-sauvage
(blaireau, fouine…)
Société communale de chasse ou
• Un piégeur agréé (cf. liste en mairie)
Société communale de chasse ou
CCVBA pour obtenir les coordonnées d’établissements d’accueil spécialisés
Ovins, caprins,
bovins, équidés
CCVBA pour obtenir les coordonnées d’établissements d’accueil spécialisés SPCAL pour obtenir les coordonnées d’établissements d’accueil spécialisés ou
• animal blessé : CCVBA pour obtenir les coordonnées des vétérinaires spécialisés

SPCAL 
26 route de Cavaillon 13660 Orgon
Tél. 04 90 73 08 24

Société communale de chasse
Tél. 06 11 16 71 68 / 06 11 05 68 75

CCVBA
04 90 54 54 20

Pompiers
Tél. 04 90 92 00 18

Gendarmerie
04 90 92 00 47

Police municipale
04 90 92 58 11

Oiseaux tombés au sol

Comment réagir face à un jeune oiseau tombé au sol ?

  • S’il est bien plumé, le laisser là où il est.
  • S’il n’est pas assez plumé ou blessé, consulter les fiches conseils de la Ligue de protection des oiseaux. Si une prise en charge est nécessaire, contacter le centre de soins de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) au 04 90 74 52 44.

CRSFS LPO Provence-Alpes-Côte d’Azur
Château de l’environnement
Col du Point
84480 Buoux
Tél. 04 90 74 52 44
crsfs-paca@lpo.fr