Cet article a été modifié pour la dernière fois le 25 janvier 2021 à 15:40

L’aménagement du parking des Cèdres va débuter le lundi 11 janvier 2021, avec une première phase de travaux qui va d’abord concerner la cour et le plateau sportif de l’ancienne école de la Libération. L’accès en voiture au parking de la Libération se fera par le chemin Saint-Joseph (piétons et vélos) ou par l’avenue Jean de Servières (véhicules à moteur).

Attention : du 25 au 29 janvier, l’accès aux services municipaux devra se faire par l’avenue de la Libération et l’accès à l’étude d’huissier de justice par la rue Marius-Jouveau, en raison de la présence d’engins de chantier qui bloquent le passage de la cour au plateau sportif de l’ancienne école.

Cette première phase de travaux se déroulera jusqu’au début du mois d’avril, et sera suivie par une période de séchage de quelques semaines.
Pendant toute la durée des travaux, l’entrée et la sortie du parking de la Libération se feront par le chemin Saint-Joseph (voir plan). Les services municipaux (Maison des associations, Liber’espace, police municipale, Relais assistants maternels) et l’étude d’huissier de justice restent ouverts.

Ce chantier va consister, en sous-sol, à aménager et améliorer les réseaux (eau potable, assainissement, pluvial, irrigation, réseaux secs…). Les réseaux d’eau actuels, très anciens, avaient été dimensionnés pour l’école. Modernisés et mieux intégrés au réseau principal, ils permettront de renforcer la défense incendie, d’améliorer la qualité du service pour les Saint-Rémois vivant à proximité (rue Marius-Jouveau notamment), de desservir l’ensemble des futurs abonnés du Clos des Cèdres, et de préparer un raccordement, à plus longue échéance, avec le réservoir des Antiques.

En surface sera créée une première tranche d’environ 150 places. Les arbres seront bien sûr maintenus et un cheminement piéton, accessible aux personnes à mobilité réduite, sera aménagé dans l’ancienne cour.

« Les autres places de parking public, pour atteindre le total des 400 prévues, seront aménagées dans un second temps à l’emplacement des anciens vergers », souligne Vincent Oulet, adjoint au maire chargé des travaux.