La ville de Saint-Rémy-de-Provence organise un hommage à l’auteur saint-rémois Jean Proal, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa disparition en 1969, en partenariat avec l’association des Amis de Jean Proal, le musée Estrine et le Ciné-Palace. Rendez-vous le vendredi 25 octobre à 18h à la bibliothèque municipale pour le vernissage de l’exposition consacrée à ses amitiés avec Marie Mauron, Georges Item, Hans Hartung et Anna-Eva Bergman, Denys Colomb de Daunant, et au-delà à son fort attachement aux Alpilles et à la Camargue.

Originaire de Seyne-les-Alpes où il est né en 1904, Jean Proal publie ses premières œuvres dans les années 1920. C’est par l’intermédiaire de son éditeur parisien qu’il fait la connaissance de Marie Mauron en 1939, grâce à qui il fera ensuite la connaissance de Suzon Gontier, qui deviendra sa deuxième épouse.
Il vient alors vivre à Saint-Rémy en 1950. Durant les 20 dernières années de sa vie, Jean Proal se liera d’amitié avec des peintres, des écrivains, acteurs de la vie culturelle saint-rémoise : Charles et Marie Mauron, Marie Gasquet, Marcel Bonnet, Georges Item, Mario Prassinos, Hans Hartung, Anna-Eva Bergman… mais aussi des familles saint-rémoises comme les Brini, auxquels il vendra son magasin « Le Confort par l’électricité », mais aussi les Olivier, les Bayol…

À Saint-Rémy, il va énormément aimer les Alpilles qui vont lui inspirer des textes comme De sel et de cendre, Le Vin d’orage ou encore L’Or de vivre. Avec la Camargue qui n’est pas loin de Saint-Rémy, elles seront une autre « chair du monde » comme l’a été auparavant la montagne de son enfance. Il connait en Provence la période la plus heureuse de sa vie, aux côtés de Suzon et de tous leurs amis.

Jean Proal avec Marie Mauron (archives départementales des Alpes de Haute-Provence)

Un hommage multiple aux amitiés de Jean Proal
Jusqu’au 24 novembre, les équipements culturels de Saint-Rémy rendront un hommage appuyé à Jean Proal. Le musée des Alpilles propose une exposition de photos de Denys Colomb, réalisées pour illustrer le livre coécrit avec Jean Proal, Camargue – Terre des chevaux et des taureaux sauvages, paru en 1955. Le musée Estrine propose une exposition de peintures des artistes qui ont accompagné l’écrivain, Georges Item, Anna Eva Bergman et Hans Hartung. Une exposition à la bibliothèque retracera la vie de l’auteur, avec une lecture de textes le 13 novembre par Bruno Raffaelli, sociétaire de la Comédie française.
Enfin, le Ciné-Palace projettera le 4 novembre le film Bagarres d’Henri Calef (1948), tiré du roman de Jean Proal.

Rendez-vous le 25 octobre à 18h à la bibliothèque municipale pour rendre hommage à ce Saint-Rémois méconnu.

Téléchargez le programme complet

Expositions réalisées avec le concours des Amis de Jean Proal, les archives départementales des Alpes de Haute-Provence, les collections particulières de Marie Gontier, nièce de Jean Proal, et de Doudou Bayol, amie de l’écrivain, et le fonds ancien de la bibliothèque municipale Joseph-Roumanille.