Accueil|Expositions, Musée des Alpilles|« Le Sauvage », Paul Blanchet (1865-1947)
Chargement Évènements

Paul Blanchet (1865-1947) appartient à une famille de la bourgeoisie rurale de Saint-Rémy-de-Provence qui lui donne une solide instruction. Toutefois, l’appauvrissement des siens, le service militaire au Sénégal entre 1886 et 1890 firent de lui un éternel révolté. Afin de ne pas avoir à se découvrir devant rien ni personne, il renonce au port du chapeau, ce qui est déjà une forte singularité pour l’époque.

Ouvrier agricole par nécessité, il est surtout chansonnier, poète, jardinier, descoucouneur, fabricant de cadrans solaires et même acteur de cinéma. Il fuse sur son vélo aux 35 cloches, pourfend le culte du progrès, fait sensation à Carnaval, invente le mot anthropomule, cite L’Astronomie populaire de Flammarion, compose des fresques avec ses feuilles d’impôts, apprend aux enfants à aimer les orties.
En présentant ses textes, ses portraits et son fameux vélo, le musée des Alpilles met à l’honneur ce personnage légendaire, dont les excentricités masquent à peine la gravité d’un homme qui, à travers l’expérience coloniale et face à l’oppression politique, a écrit un morceau de défiance poétique et fraternelle : sa vie.

En partenariat avec la saison culturelle
Spectacle Le Sauvage – Jérome Gallician. Récit et musique (chant, percussions, shruti-box, looper, objets sonores) le vendredi 20 mars 2020 à 20h30 – salle Henri-Rolland. Renseignement et réservation au 04 90 92 70 37 ou 06 29 19 69 78