Accueil|À la une, Alpilium, Musique, Saison culturelle|Miossec : Boire, écrire, s’enfuir

*****************

EN RAISON DES MESURES LIÉES À L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS,
VEUILLEZ CONTACTER LES ORGANISATEURS POUR SAVOIR SI LEURS ÉVÈNEMENTS
SONT MAINTENUS.

*****************

Chargement Évènements

Chanson française
Le chanteur auteur compositeur emblématique pour son style sans artifice, revient sur l’album qui l’a fait connaître. Un concert posé, empreint d’une maturité primant sur la nostalgie…

Voilà 25 ans, sortait Boire sur un label bruxellois indépendant. Un disque au petit budget, sec, sans batterie, loin des canons de l’époque avec ses paroles rugueuses. Ce disque a imprimé une certaine génération, a fait bouger quelques lignes, a pris une place qu’il n’était pas censé avoir dans l’histoire de la chanson.

Gréco, Birkin, Gardot, Hallyday, Bashung, Eicher sont venus puiser dans ce vocabulaire. L’idée est de relire ce premier album avec les chansons écrites pour les autres, comme des extensions, des contre-chants. De nouvelles chansons originales, en forme de bilan, viendront éclairer l’histoire. L’album relu sous la lumière du jour, malaxé, réarrangé de fond en comble.

Chant : Christophe Miossec
Guitares : Sébastien Hoog
Violon/chant/claviers : Mirabelle Gilis
Basse : Laurent Saligault
Batterie/percussions : Guillaume Rossel
Plein Tarif : 35€ assis ; 25€ debout
Tarif abonné : 32€ assis ; 22€ debout
Tarif réduit : 30€ assis ; 20€ debout
Durée : 1h30
Spectacle conseillé à partir de 14 ans
Billetterie en ligne

logo-autour de la saison

Atelier écriture à la bibliothèque
et petite discussion philo

Go to Top