Cet article a été modifié pour la dernière fois le 27 avril 2021 à 15:08

Quelques semaines après un projet de transformation logicielle d’une antenne 4G en antenne 5G avenue des Martyrs de la Galine, la société Bouygues Télécom a déposé un nouveau dossier d’information en mairie concernant un projet identique, mutualisé entre Bouygues et SFR, sur une antenne située cette fois sur le relais de télévision de la Caume.

Conformément à la loi, et dans un objectif de transparence, nous mettons à disposition des Saint-Rémois le dossier d’information complet (51 pages) fourni par la société Bouygues, à télécharger ci-dessous. Celui-ci aborde notamment l’emplacement concerné, des explications techniques sur le fonctionnement d’un réseau mobile, le calendrier de déploiement, ainsi que des plans et des visuels.

Devant l’arrivée manifeste de cette technologie sur le territoire, contre laquelle les communes sont règlementairement démunies, le maire de Saint-Rémy-de-Provence souhaite demander un moratoire sur le déploiement de la 5G. “L’implantation des antennes radiotéléphoniques relève des compétences de l’État“, déplore Hervé Chérubini. “Le seul critère sur lequel les maires peuvent s’appuyer pour s’y opposer est le non-respect du plan local d’urbanisme. Or sur ce point, à Saint-Rémy, l’opérateur est en règle. Pour avoir une chance de peser dans le débat, nous avons recueilli sur le site de la ville les observations de la population. Je souhaite aujourd’hui me joindre aux maires qui ont demandé un moratoire sur le déploiement de la 5G. Je ne suis pas rétif aux nouvelles technologies ; mais dans l’immédiat le besoin en 5G à Saint-Rémy n’est sans doute pas encore impérieux. Il me semble donc nécessaire de reporter ces installations jusqu’à ce que les risques sur la santé et l’environnement soient clairement établis.

Téléchargez le dossier d’information