Dès le mois d’août, la ville va restreindre l’accès des véhicules motorisés au lac de Barreau au moyen d’une barrière, afin de préserver la tranquillité du lieu, limiter sa fréquentation et les grands rassemblements qui occasionnent incivilités et dépôts sauvages de déchets.

Placée à une cinquantaine de mètres en retrait de la route de Maillane, cette barrière autorisera néanmoins le stationnement des véhicules le long du chemin bordé d’arbres, en amont des abords immédiats du lac, qui pourra ensuite être rejoint à pied.
Cet espace naturel reste donc accessible, dans le respect de la tranquillité des promeneurs, des pêcheurs, de la faune et de la flore.

Lire l’arrêté municipal n°POL-2023-184

Étude naturaliste toujours en cours

Engagée fin janvier par la ville, dans le cadre de la politique d’aménagement durable du territoire, dont l’un des objectifs fixés par le gouvernement vise à la protection des milieux humides en tant que supports de la biodiversité, l’étude naturaliste du lac de Barreau prendra fin en septembre.
Les premiers résultats confirment que ce site en zone humide abrite de nombreuses espèces, dont certaines ne se rencontrent pas ailleurs sur la commune ni sur les communes environnantes, comme des oiseaux rares, des tortues d’eau européennes, des serpents, des grenouilles, des plantes inféodées aux milieux humides qui partout ailleurs ont régressées, des papillons colorés appelés « Diane », des libellules ou demoiselles qui ont besoin d’eau pour la reproduction en été.

L’étude livrera ses conclusions cet automne, à partir desquelles la ville évaluera la manière d’aménager durablement le site du lac en faveur de la biodiversité, tout en conciliant les multiples usages des publics (pêche, chasse, randonnée…).

Cet article a été modifié pour la dernière fois le 10 août 2023 à 09:51