Depuis le début de la crise du Covid-19, la question de la disponibilité des masques de protection est la plus épineuse. Après avoir commandé 2500 masques destinés en priorité aux professionnels de santé, la ville souhaite mettre à profit la générosité des Saint-Rémois pour en organiser la production.

Dans les périodes difficiles, il est fort heureusement possible de compter sur la générosité de certains citoyens. Ainsi, dès les premiers jours de l’épidémie, de nombreuses couturières saint-rémoises, professionnelles ou non, se sont mobilisées pour fabriquer les premiers masques de protection ; nous nous souvenons notamment de cette commerçante offrant spontanément des masques de sa fabrication aux agents de la police municipale. Aujourd’hui, c’est Isabelle Weill, Saint-Rémoise et présidente de l’organisation caritative Ajila, qui vient de faire un don de 1000 masques à la commune. Ceux-ci seront prioritairement distribués auprès des professionnels de santé et de tous ceux qui œuvrent au quotidien en première ligne contre le virus.

Par ailleurs, les Saint-Rémois Sophie et Stéphane Richard de la société Souleiado ont contacté Gabriel Colombet pour proposer généreusement le don de tissu pouvant servir à la fabrication de masques supplémentaires. Gabriel Colombet a de son côté commencé à mobiliser une quinzaine de couturières volontaires pour réaliser les premières pièces. Il est actuellement en contact avec des fournisseurs locaux et un grossiste pour la livraison d’élastiques. Mardi, dans les locaux du Club de l’amitié, aura lieu la première distribution aux couturières de matériel et de patrons pour la confection des masques.
L’objectif de la ville est d’organiser la production, mettre à disposition le matériel nécessaire et coordonner l’offre avec les besoins.