Cet article a été modifié pour la dernière fois le 31 mai 2021 à 11:43

Encore aujourd’hui, 1/3 des papiers issus des colonnes bleues est composée de publicités. Ces déchets sont recyclés pour la confection de nouveaux supports en papier. Toutefois rappelons-nous que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. En disant non aux publicités, un foyer peut économiser 30kg de papier sur une année.

Impliquer les plus jeunes dans la réduction des déchets :
Du 1er décembre 2020 au 28 février 2021, les enfants du territoire de Sud Rhône Environnement ont eu l’occasion de participer à un concours à l’intitulé révélateur : « Dessine-moi un STOP PUB ». Le visuel final a été réalisé à partir du dessin de Margaux Z., âgée de 10 ans et habitante de Saint Quentin la Poterie.

Cet autocollant est d’ores et déjà disponible en téléchargement sur le site www.sudrhone.fr.

À partir du 18 juin, un lot de ces autocollants sera disponible à l’accueil de le mairie.

Votre boîte aux lettres est équipée d’un autocollant STOP PUB mais vous recevez toujours des publicités ?

Si vous avez déjà fait la démarche d’apposer un autocollant sur votre boîte aux lettres mais qu’il n’est pas respecté, plusieurs solutions s’offrent à vous.

  • Rendre la pub aux commerçants
    Vous recevez sans cesse le menu du restaurant d’à côté ou les publicités des agences immobilières du quartier ? Il est possible de rapporter les documents reçus aux commerçants locaux qui les ont déposés. A ce moment, il est utile de leur rappeler aimablement que la présence du STOP PUB indique que l’on ne souhaite pas recevoir leurs publicités, mais aussi que son non-respect représente une infraction.
  • Contacter la société de distribution
    Parfois, les publicités sont distribuées par des sociétés externes (les catalogue de supermarchés ou les menus de grandes chaînes de pizza par exemple). Dans ce cas, le mieux est de contacter la société de distribution pour leur mentionner que votre STOP PUB n’est pas respecté. Si cela persiste, vous pouvez leur envoyer une lettre de signalement.
  • Interpeller les marques sur les réseaux sociaux
    Enfin, pour les marques nationales, un moyen efficace est de les interpeller sur les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, avec une phrase simple et une photo, en citant la marque avec des mots clés type #stoppub #zerodechet #infraction. Cela affecte leur image publique et les incite à réagir.

Et la publicité adressée directement à votre nom ?

Dans le cas où vous recevez des documents à titre nominatif, le STOP PUB n’est pas opposable. Vous disposez cependant d’un droit d’accès à vos données, ainsi que d’un droit de rectification / opposition : vous pouvez ainsi demander le retrait de vos informations personnelles d’un fichier informatique non-obligatoire, et indiquer qu’à défaut vous saisirez la CNIL.

Dans tous les cas, il est utile de savoir que le non-respect de cet autocollant fait l’objet, depuis le 1er janvier 2021, d’une contravention de la cinquième classe (article L. 541-15-15 du Code de l’environnement) : le dépôt de publicités dans une boîte aux lettres équipée d’un STOP PUB est passible d’une amende allant jusqu’à 7500€ pour les personnes morales, voire 15 000€ en cas de récidive.

Que faire si votre autocollant est arraché ?

Cela se produit parfois en habitat collectif. Quoi qu’il en soit, les syndics ou concierges n’ont le droit de retirer votre STOP PUB que si le règlement intérieur de l’immeuble interdit de modifier l’aspect visuel des boîtes aux lettres. Mais dans ce cas, il doit proposer une alternative à l’autocollant qui lui convienne. En revanche, si il n’y a aucune mention de ce type dans le règlement intérieur, arracher l’autocollant constitue une infraction.