Informé le vendredi 3 avril de la possible fermeture d’une classe à l’école de la République en septembre 2020, le maire a écrit au Directeur académique de l’Éducation nationale (DASEN) le 6 avril afin de lui demander de surseoir à sa prise de décision.

Depuis de nombreuses années, la ville de Saint-Rémy-de-Provence s’est attachée à proposer pour sa jeunesse un accueil de qualité dans des équipements bien entretenus, des activités périscolaires gratuites et une restauration exemplaire, démontrant un engagement indiscutable sur les questions relatives à l’éducation au sens large.

Alors que la crise du Covid-19 engendre déjà des perturbations sur la continuité des apprentissages des enfants, il est légitime de s’inquiéter de la possible fermeture d’une classe à l’école de la République qui, en augmentant les effectifs par classe, pourrait ajouter des difficultés supplémentaires. C’est la raison pour laquelle le maire a demandé au Dasen de surseoir à la prise d’une telle décision et de conserver la situation actuelle pour l’année scolaire 2020/2021.

Une fermeture de classe est toujours un acte important pour une ville ; il est essentiel que l’Inspection académique préserve les conditions d’accueil des élèves et associe les maires dans ce type de décision.