Le 31 octobre, la lanterne située au 32 de la rue Carnot a été déposée afin d’être restaurée.
Cette lanterne ouvragée, composée d’un lampion et d’une potence ornée de feuilles d’acanthe et de fleurs à pistil, est le dernier vestige de l’éclairage public, datant du tout début du 20e siècle. Exposée en extérieur depuis, elle nécessite un traitement pour lui redonner son éclat initial et assurer sa protection à long terme.

Ce projet est une initiative de la Société d’histoire et d’archéologie de Saint-Rémy-de-Provence, intégralement financée par celle-ci, dans le cadre de la convention de partenariat signée en octobre 2017 avec la ville dans le but de restaurer des biens mobiliers communaux, faisant partie du patrimoine local, classé ou non.

La ville a effectué l’accompagnement juridique et administratif de cette opération, réalisée par l’entreprise de ferronnerie Noël.
La restauration de la Pieta de la collégiale Saint-Martin, actuellement en cours au CICRP de Marseille, est un autre projet réalisé en partenariat avec la SHA, cofinancé cette fois par la Drac PACA (40%), la ville (30%) et la SHA (30%), cette œuvre remarquable étant classée monument historique.