Cet article a été modifié pour la dernière fois le 25 août 2021 à 10:47

La mise en place d’une mobilité durable, respectueuse de l’environnement et partagée par tous est un des projets majeurs portés par la municipalité de Saint-Rémy-de-Provence.
Une première phase de diagnostic vient d’être engagée avec la mise en place d’un comptage automatique routier par un cabinet d’étude, du 2 au 10 août, durant la période estivale, en haute saison. Une autre période de comptage en basse saison aura lieu du 4 au 12 octobre 2021.

L’objectif de ces deux campagnes de comptage de véhicules est de recenser le trafic routier au sein de la commune et d’observer les comportements des usagers. L’analyse de ces données apportera un éclairage sur les préconisations à mettre en œuvre : notamment encourager les mobilités douces (piéton, vélo, trottinette) comme solutions alternatives aux véhicules motorisés.

Les deux périodes de mesure et d’analyse des flux, en haute et basse saison, vont permettre de bénéficier d’une vision complète et fiable du trafic routier avec des points de comptage répartis à des endroits clés de la ville sur les avenues Koenig, Monsabert, Schweitzer, Fauconnet, Libération et Van Gogh.

Le dispositif de comptage par caméra est non intrusif et n’engendre aucun impact sur la chaussée. La hauteur à laquelle est installée la caméra ainsi que la basse résolution d’image ne permettent pas d’identifier les plaques d’immatriculation des véhicules ni les visages des piétons ou des automobilistes.

A la suite de cette phase de diagnostic, un plan d’actions sera établi par la municipalité, visant à renforcer la qualité du cadre de vie pour les habitants grâce à un espace public encore davantage partagé par tous les usagers.
Cette démarche globale sur les mobilités va permettre une prise en compte des enjeux climatiques et la réduction de la dépendance à l’automobile tout en maintenant un dynamisme économique et touristique local avec un territoire attractif et accueillant.