Alors que le taux de reproduction du coronavirus augmente à nouveau en France, dépassant le seuil d’alerte en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le décret ministériel n°2020-884 du 17 juillet 2020 rend obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics clos, pour toute personne âgée de 11 ans et plus. L’objectif est d’éviter un rebond épidémique.

(Cliquez sur l’image pour télécharger l’affiche)

Sont ainsi concernés :

  • les administrations, banques et bureaux
  • les magasins de vente et centres commerciaux
  • les hôtels et autres établissements d’hébergement
  • les établissements sportifs couverts
  • les salles d’audition, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple
  • les musées
  • les bibliothèques et centres de documentation
  • les chapiteaux, tentes et structures toiles.

Le port du masque peut être rendu obligatoire par les exploitants dans les autres types d’établissements recevant du public, à leur initiative.

Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.

Comme l’indique le site du ministère des Solidarités et de la Santé, « cette décision se fonde sur les indicateurs de suivi de l’épidémie que sont le R effectif, le taux d’incidence hebdomadaire, le nombre et le taux de tests positifs effectués et l’état des capacités d’accueil de malades graves en réanimation. Ils sont régulièrement complétés par une analyse contextualisée (…) et par des études territorialisées de la situation sanitaire lorsque les différents seuils de vigilance et d’alerte sont franchis. Ces outils traduisent aujourd’hui une détérioration légère mais encore incertaine de la situation sanitaire. »