« La réception du chantier de la toiture de la collégiale Saint-Martin le 23 février dernier a marqué l’achèvement de 28 années de travaux sur les extérieurs, qui lui ont donné l’éclat et la beauté que nous lui connaissons aujourd’hui », se réjouit Gabriel Colombet, conseiller municipal délégué au patrimoine.

Au total, plus de 3 millions d’euros ont été investis. Parmi les chantiers les plus importants, citons :
En 1989, la rénovation de la couverture de la nef et des transepts ; en 1995, le dôme, les couvertures des chevets de la chapelle Renaud d’Alleins et les faces nord et est du clocher ; en 2001, ses faces ouest et sud ainsi que la chambre des cloches ; en 2002, la façade du bas-côté et du transept sud et les façades ouest des bas-côtés nord et sud ; en 2006, les façades ouest et fronton ; puis en 2009, la façade nord.
D’octobre 2017 à mars 2018, une mise hors d’eau de l’ensemble de l’édifice et une sauvegarde des décors altérés ont été réalisées.

Et l’intérieur ? Échelonnés sur 4 ans, 1 million d’euros d’investissements sont d’ores et déjà prévus pour sa sauvegarde, dont 100 000 euros en 2018 puis 300 000 par an jusqu’en 2021.

Le toit de la collégiale Saint-Martin en chantier