Cet article a été modifié pour la dernière fois le 9 février 2021 à 16:02

Depuis lundi, l’Institut national de recherche archéologique préventive (Inrap) effectue des sondages sur la partie supérieure du parking des Cèdres, dans le cadre de l’aménagement du futur quartier résidentiel. En milieu de semaine, ces sondages auront lieu sur la partie ouest ; pendant quelques jours, les véhicules devront se garer sur les parties accessibles du parking, selon les barriérages de l’Inrap.

Les sondages archéologiques sont, depuis 2001 en France, une procédure classique et automatique qui consiste à tester une petite partie d’un terrain destiné à être aménagé, afin de mettre en évidence d’éventuels vestiges archéologiques. Si des vestiges sont découverts, ce test permet de déterminer leur intérêt scientifique et patrimonial et, si nécessaire, peut conduire à des fouilles plus approfondies. Ces diagnostics sont financés par les bénéficiaires de l’autorisation d’urbanisme (ici l’aménageur privé), par le biais d’une redevance d’archéologie préventive.

Ces sondages sont effectués en deux temps, pour qu’il y ait toujours une moitié du parking supérieur qui reste utilisable, le parking de la Libération étant toujours en travaux.
En début de semaine, la partie Est de la parcelle a été sondée. En milieu de semaine, ce sera au tour de la partie Ouest. Jusqu’à la fin de l’opération qui durera quelques jours, les véhicules devront stationner sur la partie accessible, selon les indications de l’Inrap.

En savoir plus sur l’archéologie préventive