Le chantier de restauration de la fontaine de la Trinité, engagé par la ville au mois de juin, est terminé.

Les travaux ont consisté à nettoyer les pierres par hydrogommage et les éléments métalliques et cuivreux, à effectuer le ragréage avec un enduit à base de chaux et poudre de pierre, et à appliquer une patine d’harmonie à base de chaux. La plomberie et la ferronnerie ont été également retravaillées.
Enfin, un nouvel éclairage à Leds a été conçu et installé par les services techniques : d’une part avec des spots au sol, en périmètre extérieur du bassin, et d’autre part avec un bandeau circulaire intérieur qui éclaire ainsi la surface de l’eau d’une couleur personnalisable.

L’ensemble du projet a coûté environ 18 000 euros HT. Le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône a participé au financement à hauteur de 70%.

La fontaine de la Trinité au tout début des travaux« Cette fontaine fait partie de la douzaine que compte le centre-ville de Saint-Rémy », explique Gabriel Colombet, « dont une partie a été rénovée par la municipalité ces dernières années : fontaine de la place Jules-Pellissier, de la place Favier, du boulevard Gambetta… Par ailleurs, la restauration des fontaines s’inscrit dans l’entretien du “petit patrimoine” qui constitue l’identité de la commune, au même titre que la Porte Saint-Paul et la Porte du Trou, rénovées également fin 2017. »

La fontaine de la Trinité avait été érigée en 1860 devant le couvent de la Trinité (anciens café Moscou et banque Chaix), puis démontée en 1938 pour faciliter la circulation devenue plus importante sur le boulevard Mirabeau. Elle avait ensuite été reconstruite en 2003, sous la municipalité de Lucien Palix.

Avant / après

Vous pouvez déplacez la barre centrale.

La fontaine de la Trinité au début des travauxLa fontaine de la Trinité après restauration