« La première saison, sur le thème “L’arbre dans la ville”, puise son origine dans le remplacement des platanes atteints par le chancre coloré, dans l’impact paysager et émotionnel de leur abattage en mai 2020 », explique Gabriel Colombet, adjoint au maire chargé de la culture. « Une volonté est née d’accompagner ceux qui ont vécu cela comme un traumatisme, en proposant des actions artistiques positives autour du rôle de l’arbre dans la ville. »

Ce ressenti avait déjà laissé des traces dans la mémoire collective et les archives de la commune avec l’abattage des ormeaux malades du tour de ville à la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle, dont notamment celui du gros ormeau, « exécuté » en 1928, qui avait tant marqué les esprits.
Le musée des Alpilles conserve une tranche du tronc de cet arbre majestueux ainsi que des cartes postales et de nombreuses représentations, dont celles de Jean Baltus.
Comme point de départ à la première édition, le comité d’organisation a mené une enquête auprès de nombreux Saint-Rémois, invités à répondre à un questionnaire. Les témoignages ainsi recueillis ont été ensuite proposés à des artistes comme une matière brute à retravailler.

Des créations très variées

Le parcours de planches graphiques de Gérard Depralon :

Disparu le 23 mars dernier, l’artiste barbentanais Gérard Depralon venait d’achever les 9 planches graphiques du parcours “L’arbre dans la ville”, qui invitent à une lecture déambulatoire au rythme de ses réflexions.
Gérard Depralon travaillait en immersion dans l’environnement sur lequel il dessinait. Il prenait des notes, écoutait, photographiait et restituait son ressenti sous forme de dessins et de textes. Il a été présent pour l’abattage des platanes avenue Charles Mauron, ainsi que pour le dessouchage. Il a recueilli lui aussi des témoignages et des informations concernant notamment le projet de replantation. Suite à ses différentes expériences et à ses prises de notes sur divers lieux arborés emblématiques de Saint-Rémy-de-Provence, le dessinateur a réalisé ces planches graphiques, partiellement colorisées et imprimées sur des panneaux en très grand format, formant un parcours dans la ville.

Tricotags

Les adhérents du Club de l’amitié se sont lancé dans un habillage de troncs d’arbres avec du tricot, afin de créer ainsi un balisage visuel et coloré le long du parcours.

Un conte théâtralisé

Le conte Entends-tu murmurer les arbres ? a été imaginé et écrit par l’écrivaine saint-rémoise Anne Cortey, puis théâtralisé par la Compagnie Du Jour au lendemain sous la direction d’Agnès Régolo. Elle a notamment travaillé la mise en musique de cette aventure, présentée pour la première fois dans les arènes Barnier.

Une fresque géante

Composée des dessins des enfants de chaque classe, de chaque école saint-rémoise, représente in fine un arbre géant. Imprimé sur une bâche, il est exposé en ville, boulevard Marceau.

L’arbre

Tout au long de l’été 2021, les travaux réalisés autour de l’arbre par les élèves de CM2 de l’école de la République (avec l’intervention de l’artiste Thomas Bohl) seront exposés au musée des Alpilles, accompagnés d’une diffusion du film Il était une fois le gros ormeau.

Bonus

Durant les 2 années où le parcours de planches graphiques sera en place, un jeu de piste créé avec les lycéens du Lycée professionnel Les Alpilles sera diffusé et un concours photo sera proposé aux photographes amateurs.

Télécharger le dépliant avec le parcours

Programme

Exposition des planches graphiques de Gérard Depralon

vendredi 4 juin 2021 - dimanche 4 juin 2023

Exposition du service patrimoine

mercredi 16 juin - vendredi 31 décembre

Balade au Domaine de Lagoy

samedi 11 septembre à 14:00